OLIVIER TERWAGNE (Belgien)

Di 17.9. – 21:00 h – Eintritt: € 15 / 10
Reservieren?
Einfach eine kurze mail mit Datum der Veranstaltung und Anzahl der Karten an: info@kunstfabrik-schlot.de

OLIVIER TERWAGNE (Belgien)
Olivier Terwagne (p,voc,pads,g)
…French pop song et cinematographic piano.

Olivier Terwagne est né en 2015. Il se définit comme de la « french pop piano mélancomique» par un clin d’œil anglo saxon un peu ironique, située musicalement entre Philip Glass et Scott Joplin ; et textuellement entre Bashung, Yves Simon, Biolay, Higelin. Les jeux de mots et les détournements d’expressions sont autant d’armes ludiques pour jeter un regard à la fois poétique et satirique sur son époque. Son premier album Mnémosyne (autoproduction, distribution Cod’s, juin 2015) a été enregistré par Alonza Bevan cofondateur du groupe Kula Shaker et ex-bassiste de Johnny Marr. Un titre extrait de cet album « Le désert du trop tard » est diffusé sur la Première RTBF dès septembre 2015 dans l’émission d’Alexandra Vassen Sacré Français, la Vie en Rose et dans Zig Zag de Dominique Ragheb et entre ensuite dans la programmation radio. Au niveau de ses concerts, notons les premières parties de Daran, Michel Jonasz, Bertrand Belin, Ivan Tirtiaux, Konoba, Uncle Waldo, David Bartholomé ou encore Kula Shaker. Il s’est produit aux Francofolies de Spa dans le cadre du Franc’off en 2016 et a remporté le prix de la Ville de Namur dans le cadre des Fêtes de Wallonie à Namur en septembre 2016. En 2018, il sort un nouvel EP « Les cartes de vacances » Après quelques projets divers (court métrages, documentaires), il prépare son 2e album et un album instrumental de pièces pour piano.

„Il fait danser la langue française au rythme de ses instruments et de ses mots, parfois grinçants, souvent charmants mais toujours dans l’air du temps». Alexandra Vassen RTBF, 2018

Olivier Terwagne confirme (aux Francofolies de Spa 2016) l’excellente réputation qui le précède avec un set aux multiples instruments et aux allusions érotiques à peines voilées. Son répertoire, entre burlesque et amoureux, est aussi séduisant que son équipage de musiciens. Un album „Mnemosyne“ à écouter d’urgence.
– Francois Colinet,RTBF, juillet 2016

« Olivier Terwagne ne mâche pas ses mots. Il les manipule, les ajuste, les assemble et nous livre des tranches de vie avec beaucoup de dérision. Dans Tweet sur seins trompés, il dissèque avec humour les pathétiques postures de l’amour sur Internet (pensez à lire le couplet caché sur le livret !), dans Blasphémateurs, chaque mot est comme une quille de jonglage entre ses doigts pour un numéro sans queue ni tête. Il y a aussi beaucoup de textes plus sombres comme La vie est un long deuil tranquille, Le cœur sale ou plus léger comme L’odeur âcre, sans jamais tomber dans le déjà-vu. Mais ce que l’on préfère ce sont ses mélodies envoûtantes comme dans Le désert du trop tard ou Nos faiblesses où il abandonne les instruments pour des sons électriques. Et si Mnémosyne est une Titanide grecque, déesse antique de la mémoire, c’est bien un album qui ne s’oubliera pas de sitôt »
– Matthias Swierzewski, Francofans

« Mnémosyne, et « Le désert du trop tard », une vraie réussite. De nombreux musiciens de talent entourent son univers, l’aident à dessiner ses poésies chantées. »
– Alexandra Vassen Sacré Français, La Première RTBF et dans La Vie en rose – La Première

www.olivierterwagne.be
www.facebook.com/olivierterwagne.be
www.mycourcircuit.be/olivier_terwagne
https://www.youtube.com/channel/UC9qmcBNymQt5Y9wnwdMY_0A